Archives de catégorie : Astronomie Sciences

Les avancées astronomiques et informations scientifiques.

ARROKOTH !

2014 MU69 a été officiellement nommé ARROKOTH, terme amérindien signifiant « ciel » dans la langue Powhatan / algonquiennes.

NASA : https://go.nasa.gov/33HnAqN

New Horizons Mission, 2014 MU69 Named 'Arrokoth'

*

Le powhatan (ou algonquien de Virginie) est une langue algonquienne orientale qui était parlée du sud de la baie de Pamlico à la baie de Chesapeake (à l’emplacement actuel de la Caroline du Nord et de la Virginie). Powhatan (litt. « les cascades ») est en réalité le nom du village du chef indien Wahunsunacock, avec lequel les premiers colons anglais, missionnés par Walter Raleigh, eurent à traiter. La ville de Richmond s’est construite sur l’emplacement de ce village. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Powhatan_(langue)

Description de cette image, également commentée ci-après
Pocahontas serait issue de la tribu des Powhatans.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Pocahontas

*

*

*

*

*

« Le nom “Arrokoth” reflète la source d’inspiration provenant de la contemplation du ciel et du questionnement sur les étoiles et les mondes au-delà du nôtre », a déclaré Alan Stern, du Southwest Research Institute dans le Colorado et principal responsable de la mission New Horizons.
La dénomination Ultima Thule avait suscité de vives réactions car elle a également été utilisée par des occultistes de l’extrême droite allemande au XXe siècle pour désigner l’endroit d’où proviendraient les « Aryens ».
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/11/13/la-nasa-renomme-un-objet-celeste-apres-une-controverse-autour-de-connotations-nazies_6018931_1650684.html

Passage à d’autres Mondes… Carmela

(10) HYGIEA

(10) Hygie ou (10) Hygée est le quatrième plus gros astéroïde de la ceinture principale d’astéroïdes (entre Mars et Jupiter) en volume et en masse. Se caractérisant par une forme relativement sphérique, c’est potentiellement une planète naine. Il a un diamètre de 434 kilomètres, une masse estimée à 2,9 % de la masse totale de la ceinture et une densité d’environ 1944 kilogrammes par mètre cube. C’est le plus grand des astéroïdes de type C, qui sont dotés d’une surface carbonée.
https://fr.wikipedia.org/wiki/(10)_Hygie

Ciel & espace :

A-t-on découvert la plus petite planète naine ?

(10) Hygiea – ESO

« Cérès pourrait bien ne pas être la plus petite planète naine connue dans le Système solaire. C’est ce que révèle une équipe de chercheurs conduite par Pierre Vernazza, du Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, après avoir photographié l’astéroïde Hygiea situé dans la Ceinture principale (entre Mars et Jupiter). Bien que deux fois plus petit que Cérès, Hygiea a également une forme sphérique. […]
[…] Il sera intéressant de voir quelle est la réaction de l’Union Astronomique Internationale suite à cette découverte. Est-ce que le débat sur la définition de planète naine sera relancé car Hygiea est bien plus petit que Cérès (950 km) ? Ou bien est ce que l’UAI suivra sa logique à la lettre en classant un si petit corps dans cette catégorie ? »

Oui, pour ma part, je pencherais pour une nouvelle nomination des planètes … Carmela

Un deuxième visiteur interstellaire ?

C/2019 Q4 (Borisov)

Il y avait ‘Oumuamua et désormais, il y a C/2019 Q4 (Borisov). Ce nouvel objet supposé interstellaire a été observé pour la première fois par un astronome amateur le 30 août dernier. Il s’agirait d’une comète.

Futura-Sciences :
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/objet-interstellaire-deuxieme-visiteur-interstellaire-comme-oumuamua-decouvert-77559/

Description de l'image Gb00234c.jpg.
Caractéristiques orbitales – Époque 23 décembre 2019
https://fr.wikipedia.org/wiki/C/2019_Q4_(Borissov)

L’excentricité de C/2019 Q4 (Borisov), quant à elle, est estimée à 3,2. Ce qui confère à l’objet une orbite hyperbolique signe que cette comète n’est pas liée à notre Soleil. Elle pourrait venir de la direction du plan galactique situé dans Cassiopée. Autre donnée, tirée cette fois de la réflectivité de sa surface : C/2019 Q4 (Borisov) serait un objet relativement grand. De l’ordre de 10 km ou plus.

À suivre … ! Carmela

Découverte d’une abondance de galaxies lointaines

Des galaxies aussi massives que la Voie lactée, découvertes à peine un milliard d’années après le Big Bang, jusqu’ici entièrement restées invisibles à cause d’un voile de poussière insoupçonné…

Explications de David ELBAZ :

Belle découverte ! Carmela

LANIAKEA

LANIAKEA (« paradis incommensurable » ou « horizon céleste immense » en hawaïen) est le superamas de galaxies englobant le Superamas de la Vierge dont fait partie la Voie lactée, et donc par suite le Système solaire et en particulier la Terre.
Cette vidéo vous invite à une ballade et une aventure exceptionnelles dans l’infiniment grand et ses secrets. L’astrophysicienne-cosmologue lyonnaise, Hélène Courtois qui a découvert les frontières du continent nous explique ce merveilleux continent céleste…

Belle exploration ! Carmela

Premières images d’un trou noir !

10 avril 2019
Les premières images d’un trou noir sont publiées, celle de M87*, trou noir supermassif situé au cœur de la galaxie M87 !

En astrophysique, un trou noir est un objet céleste si compact que l’intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper.
De tels objets ne peuvent ni émettre, ni diffuser la lumière et sont donc noirs, ce qui en astronomie revient à dire qu’ils sont optiquement invisibles. Toutefois, plusieurs techniques d’observation indirecte dans différentes longueurs d’onde ont été mises au point et permettent d’étudier les phénomènes qu’ils induisent. En particulier, la matière happée par un trou noir est chauffée à des températures considérables avant d’être « engloutie » et émet une quantité importante de rayons X.
Envisagée dès le XVIIIe siècle, dans le cadre de la mécanique classique, leur existence — prédite par la relativité générale — est une certitude pour la quasi-totalité des astrophysiciens et des physiciens théoriciens. Un trou noir n’étant détectable que par les effets de son champ gravitationnel, une observation quasi-directe de trous noirs a pu être établie en février 2016 par le biais de la première observation directe des ondes gravitationnelles. Le 10 avril 2019, les premières images d’un trou noir sont publiées, celle de M87*, trou noir supermassif situé au cœur de la galaxie M87. Ces différentes observations apportent ainsi la preuve scientifique de leur existence.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir

Point NEW HORIZONS

Ultima Thulé et la prochaine étape de New Horizons

Article de la NASA :

http://pluto.jhuapl.edu/News-Center/PI-Perspectives.php?page=piPerspective_01_17_2019&fbclid=IwAR22Jwj9NsLd5BgP7aj20XCrK-e1tvpswZ0cYt0Pk6cnjUlM_av3s8B9xb8

Ultima Thulé :
. est clairement un contact binaire de deux mondes à peu près sphéroïdaux qui ont fusionné en douceur il y a des milliards d’années, avec beaucoup à nous apprendre sur l’ère de la formation des planètes.
. n’a pas de satellites, ni d’anneaux, ni d’atmosphère (au moins dans les premiers retours de données).
. est clairement rouge, mais montre peu de différence de couleur entre ses deux lobes.
. montre une variété de marques de réflectivité de surface distinctes et fascinantes, y compris un « cou » remarquablement brillant entre les deux lobes.

Ultima Thulé en couleur photographié par New Horizons.
Credit: NASA/JHUAPL/SwRI/Roman Tkachenko

Prochaine étape :
Le KBO (Objet de la ceinture de Kuiper) appelé 2014 PN70 qui ne sera pas plus qu’un point dans ces images, mais elles devraient toutefois fournir des informations précieuses sur la période de rotation de l’objet, les propriétés de surface, la forme et tous les satellites, ce que nous comparerons à Ultima Thulé.

Le KBO 2014 PN70 :

https://en.wikipedia.org/wiki/2014_PN70?fbclid=IwAR2buRreKV1DZ923qcLtvk0xdk8oP5o9IC4G2U-zddOBUjxuIdVUmbAnZio. Son orbite : 

Aucune description de photo disponible.
Les orbites des cibles potentielles de New Horizons. 2014 PN70 est en vert. 2014 OS393 (PT2) est en rouge. 2014 MU69 (PT1) est en bleu.

Passionnant l’Odyssée de New Horizons !!! Carmela

De l’EAU sur BÉNOU !

2018 12 11 • Astronomie Sciences

OSIRIS-REx a déjà découvert de l’eau sur l’astéroïde (101955) Bénou

Des données récemment analysées issues de la mission OSIRIS-REx (Origins, Interprétation spectrale, Identification spectrale, Exploration de sécurité-Régolithes) de la NASA ont révélé la présence d’eau dans les argiles de l’astéroïde (101955) Bénou.

Asteroid Bennu

Cette image en mosaïque de l’astéroïde Bénou est composée de 12 images PolyCam recueillies le 2 décembre par la sonde spatiale OSIRIS-REx dans une portée de 24 km.
Crédits: NASA / Goddard / Université de l’Arizona

Voyager 2 dans l’espace interstellaire !

2018 12 11 • Astronomie Sciences

La sonde Voyager 2 de la NASA pénètre dans l’espace interstellaire

Pour la deuxième fois de l’histoire, un objet fabriqué par l’homme a atteint l’espace entre les étoiles. La sonde Voyager 2 de la NASA a maintenant quitté l’héliosphère – la bulle protectrice de particules et de champs magnétiques créée par le Soleil.

Cette illustration montre la position des sondes Voyager 1 et Voyager 2 de la NASA, en dehors de l'héliosphère.

Cette illustration montre la position des sondes Voyager 1 et Voyager 2 de la NASA, en dehors de l’héliosphère, qui s’étend bien au-delà de l’orbite de Pluton. Crédits: NASA / JPL-Caltech