Nicoló PAGANINI

2016 10 27 • Astro – Anniversaire

Nicoló PAGANINI : 27 octobre 1782 (Gênes) – 27 mai 1840 (Nice)

Par sa technique personnelle, il a contribué à donner un nouvel élan au violon.

paganini-nicolo-27-10-1782

 

paganini-daug

 

 

 

 

 

 

 

 

***

 

Brève analyse de sa carte natale :

SOLEIL SCORPION X (la carrière) : Virtuose, Paganini poussa au maximum à son époque les techniques du violon. Surnommé le « diable » par les plus envieux. « Un possédé du génie » selon Berlioz qui fut l’un des ses grands amis.

– Trigone Lune – Uranus Cancer VII : « Paganini avait dans son archet une puissance magnétiquement communicative » écrit Balzac dans l’Interdiction. Il sera d’autre part l’un des premiers musiciens à gérer lui-même sa carrière avec un sens certain de la publicité. Il eut de nombreux admirateurs, suscita l’enthousiasme de beaucoup. « Vendez tout ce que vous possédez, bradez tout, mais allez l’entendre. C’est le plus impressionnant, le plus surprenant, le plus merveilleux, le plus miraculeux, […], le plus inattendu des phénomènes jamais survenus. » Castil-Blaze, Journal des débats, 13 mars 1831.

– Carré Pluton (maître en Scorpion) Verseau II : « C’était Paganini dans son noir costume de gala : habit noir et gilet noir de coupe effroyable, comme l’étiquette infernale le prescrit peut-être à la cour de Proserpine. Il portait une redingote gris foncé qui lui tombait jusqu’aux talons, ce qui faisait paraître sa taille très haute. Sa longue chevelure sombre descendait sur ses épaules en mèches tordues, et y formait une sorte de cadre noir autour de sa figure pâle et cadavéreuse où le chagrin, le génie et l’enfer avaient imprimé leurs ineffaçables stigmates. » Portrait dressé par Henri Heine dans Les Nuits Florentines.

AS SAGITTAIRE conjonction Jupiter Saturne, sextile Vénus (conjonction et maître MC Balance) : Il voyagea beaucoup et poursuivit sa carrière à travers de nombreux pays : Italie, Autriche, Allemagne, Pologne, Paris, Londres.

MC BALANCE (signe d’air) conjonction VÉNUS (maître en Balance) X et Mars Neptune IX : Il voua sa vie au violon. On pense à ces vers de Verlaine : « De la musique encore et toujours ! ».

Trigone Pluton Verseau II : Dans les dernières années de sa vie, il investit des sommes importantes dans l’acquisition d’instruments à cordes précieuses et se fait marchand jusqu’à l’épuisement de sa santé. Il perd la voix en 1838.

Carré Lune – Uranus Cancer VII : Mais Paris lui apporte aussi la calomnie lorsqu’il refuse de jouer pour un concert de bienfaisance. Paganini se voit traîné dans la boue et fait figure d’avare-type dans une campagne de presse qui dura des années. Il est aussi l’objet du même dénigrement à Londres qui juge exorbitant les tarifs qu’il est contraint de baisser. D’autre part, il vécut une série d’aventures sentimentales qui se terminèrent mal, même jusqu’en prison (le « violon ») en 1814. Le musicien ne put jamais entretenir une vie conjugale stable. À la fin de sa vie, après que l’établissement « Casino Paganini » ait fait faillite car sa santé l’empêche d’y donner des concerts, il est également attaqué en justice pour rupture de contrat et condamné à payer une grosse somme pour réparation.

Et l’on repense à un autre poème de Verlaine, comme écrit pour Paganini : « Les sanglots longs des violons De l’automne Blessent mon cœur d’une langueur Monotone Tout suffocant Et blême, quand sonne l’heure, Je me souviens Des jours anciens Et je pleure ; Et je m’en vais Au vent mauvais Qui m’emporte Deçà, delà, pareil à la feuille morte. »

Il meurt à Nice à l’âge de 57 ans.

Carmela Di Martine

 

D’après : https://fr.wikipedia.org/wiki/Niccol%C3%B2_Paganini

Photo : Par Inconnu — 19th century Daguerreotype, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6676500

 

Autres anniversaires :

Theodore ROOSEVELT : 27 octobre 1858 (New York) – 6 janvier 1919 (Oyster Bay). Président des Etats-Unis.

Alain BOMBARD : 27 octobre 1924 (Paris) – 19 juillet 2005 (Toulon). Biologiste, il est connu pour sa traversée en solitaire de l’océan Atlantique d’une durée de 65 jours à bord d’un canot pneumatique en 1952, comme naufragé volontaire.

Gilles VIGNEAULT : 27 octobre 1928 (Natashquan, Québec). Poète, auteur de contes et de chansons (dont Mon Pays), auteur-compositeur-interprète québécois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *